oliveDupont

Quelques notes d’intentions, d’humeurs …etc…

oliveDupont

 

Musicalité et rythme c’est plastique, de l’intonation et du familier, c’est c’qui m’occupe là dans mon travail, trouver un langage pictural qui s’il est forcément référencé, soit de l’ordre du familier également, de la sensation tout autant que de celui de l’esprit…L’occurence expressive et orale du mot dans le parlé, la parole, est une constante dans mon travail depuis longtemps, en peinture…

Le mot, les livres et l’imprimé en général, l’écrit qui marque et fixe le passager, le labile de nos pensées ou paroles journalières, qui semblent éterniser l’instant même du vivant.

Le noir-pigment belle non-couleur, comme une aporie, le noir avale la lumière d’un point de vue physique et optique mais affirme le visible, le délimite.

Je me sers des mots dans ma peinture comme éléments simplement formels qui bousculent  la représentation et la couleur. Ce qu’ils désignent, ouvrent ou ferment comme sens m’intéressent modérément. Motifs générés par le pictural, doubles des réalités qu’ils tentent de définir.  De cet usage du discours et de l’emphase… de ce qui préfigure dans l’idéalité l’acte et le réel.

…….Eh oui! L’ère de La société du spectacle pressenti par l’esprit enfiévré de Debord par les situationnistes - à la suite chronologique du dadaïsme et de la révolution surréaliste- est bien là…nous y sommes… mais il faut faire avec.

Allez ! Oubliez la démonstration permanente…et ré-embrayez vers l’intelligence du sensible.

OD 09/2015  

Haut de page