Philippe Assalit

ASSALIT
 

De retour au Giron d’Art, Philippe Assalit nous interroge cette fois sur le temps qui s’écoule avec sa nouvelle série “Temps de fleurs” et la contemplation de la vie dans sa série ” La Tête dans le jardin” 

Philippe nous confie alors la génèse de ses deux nouvelles séries 2018 :

Les souvenirs courent dans notre mémoire comme un cours d’eau sous les frondaisons tantôt ombragées sous la lumière vive et brûlante. La série “Temps de fleurs” nous plonge avec délicatesse dans cet espace intime du temps qui passe.

Comme au temps des pionniers de la photographie qui réaliseaient un portrait fixe nécessitant plusieurs minutes de pose, chaque bouquet est photographié sur pied, en studio par étape et pendant plusieurs jours. Ce sont ces différents états du bouquet qui sont ici assemblés : des fleurs fraîches aux fleurs fanées sur une même image, comme une image du temps qui s’écoule. Paradoxe de la photographie qui fixe un instant, ici c’est le temps qui se trouve enfermé, comme un cours d’eau qui va. 

Dans la série “La Tête dans le jardin” , c’est en observant nos voisins et amis jardiniers considérer tous les légumes comme autant d’enfants qui naissent entre leurs doigts délicats sous le soleil sans chimie sans contrainte. Des variétés rares sortent de terre parfois gigantesques, parfois colorés, parfois déclamatoires, enflés ! Fiers !! Souvent joyeux, partageurs,rieurs, ils sont là : personnages d’un théâtre naturel, il suffit de les contempler et de s’émerveiller des formes infinies de la vie végétale. Dans la continuité de la série “Têtes”, chaque légume personnifie un personnage que l’on semble connaître depuis toujours ….

  • Assalit Pastèque.jpeg
  • Roupie-Inde, Série
  • Philippe Assalit.jpeg
  • Hêtre, Série

Philippe Assalit, né dans le Tarn, est un photographe plasticien qui s’intéresse au corps et au portrait, à la frontière de la peinture, de la sculpture, du dessin et de la photographie. Inspiré par les pionniers (collage, grattage, montage, attaques chimiques, virage, coloration…), il mixe les techniques du maquillage, du dessin, de la peinture, du montage et de la 3D, sur support argentique puis depuis 15 ans avec l’outil numérique. Il travaille par séries de 10 à 100 photographies  avec une lecture cinétique ou kaléidoscopique. Plus de 30 séries sont nées !

Aujourd’hui à Paris et dans le Gers, à Toulouse pendant 15 ans (il fut membre fondateur du collectif «Lucette Omnibus »), expose en France et en Europe. Notamment, à plusieurs reprises avec le Centre G. Pompidou - MNAM Paris depuis 1998 (Fondation Miro Barcelona 1998, Espace Electra Paris 1999, Abbaye de Montmajour RIP Arles 2001, Korea 2009 & 2010) et à l’exposition inaugurale de Maison Particulière Art Center-Bruxelles en 2011 ainsi que dans des festivals et les salons d’art contemporain. Récemment, artiste invité à Fotofever Art Fair 2014 et au Festival international d’art contemporain Alpilles Provence A-part 2015 aux Baux de Provence et en 2017 Galila Barzilai Hollander l’invite à Bruxelles dans le WAON-Wall of art now. 4 livres ont été publiés - disponibles à la galerie Giron d’Art.

Site Philippe Assalit
 

Haut de page