Alexandre Nicolle

” A la frontière de l’Expressionnisme abstrait,de l’Abstraction lyrique et du Surréalisme, s’avance un monde sans échelle, un monde géologique et organique à la fois. Des toiles qui semblent surtout représenter les détails d’une oeuvre plus vaste, une sorte de puzzle métaphysique dans lequel la couleur et la matière organisent un langage de confrontation. Pas de rigidité mais de la fluidité, juste une énergie fièvreuse à l’écoute du sentiment intérieur…Dans le travail imaginaire d’Alexandre Nicolle, quelque chose d’intime se joue donc en coulisse comme une refondation en cours de règles du réel. Sans message explicitement délivré, tout semble ici ouvrir des champs d’interrogation qui n’appellent pas forcément de réponse rationnelle” Extrait du texte de Stéphan Lévy-Kuentz

Autodidacte depuis son jeune âge, Alexandre Nicolle peint à côté d’autres activités, certaines en relation avec le cinéma. En 2007, sa rencontre avec François Bruller de la Galerie Lelong est déterminante grâce à son regard intéressé pour sa figuration de l’abstraction et lui permette d’exposer régulièrement sur Paris depuis 2010 au Grand marché d’Art Contemporain de Bastille ou encore à la Galerie Jedlitschka à Zurich.

 

Haut de page